Accueil >Un peu d'Histoire

tiret

Un peu d'Histoire

Estampe d'UkiyoCe sont les Chinois qui furent les premiers à cultiver des arbres dans des pots sous la dynastie des Han (- 206 à 220 avant JC). A cette époque, il s’agissait d’une recherche esthétique de maîtrise de la nature sous forme de paysage miniature : les Penjing. Sous la dynastie des Qin (220 à 581) apparurent les premiers Pénsăi : littéralement « arbre seul qui vit dans un pot ».

L'art du Bonsaï (ou Pun-saï à l'époque) fut introduit au Japon aux environs des VIe et VIIe siècles. Cet art d’inspiration bouddhique a commencé à se propager grâce aux moines venus convertir les Japonais à cette religion.

Sous la dynastie Yuan (1279 à 1368), des ministres et des marchands japonais ramenèrent des arbres dans leur pays. Cependant cet art ne fut réellement intégré à la culture japonaise que lorsqu'un fonctionnaire chinois, Chu Shun-sui, fuyant la domination mandchoue en 1644, emporta sa collection avec lui. Il initia ainsi quelques Japonais à la culture des futurs arbres en pot appelés Bonsaï.

Longtemps réservé aux élites japonaises, le Bonsaï se démocratise sous l’Ere Meiji à la fin du XIXe siècle. La première exposition nationale a lieu en 1914 à Tokyo. Pourtant, la culture des Bonsaï n'a été reconnue comme art au Japon qu'en 1934. Depuis lors, une exposition annuelle se déroule au musée d'Art de la capitale : la Kokufu Bonsaï Ten.

En Europe, les Bonsaï ont été introduits pour la première fois, lors de la troisième exposition universelle de Paris, en 1878, puis dans une exposition privée en 1909 à Londres. Mais ce n’est qu’à partir du milieu des années 1970-1980 que le Bonsaï connaît un véritable engouement en Europe et en France grâce à 2 hommes : monsieur André Montagne et monsieur Rémy Samson. Aujourd’hui, de nombreux clubs sont structurés autour de la Fédération Française de Bonsaï...